La chaux

La chaux produite dans les fours à chaux paysans, était utilisée en maçonnerie pour les mortiers et enduits et en agriculture pour le chaulage des semences Depuis quelques années, elle connaît un regain d'intérêt en raison de ses propriétés techniques très intéressantes.

La chaux provient de la décomposition des calcaires à une température de l'ordre de 950°. Il se dégage du dioxyde de carbone (gaz carbonique) et on obtient de la chaux vive. Celle-ci  reste cohérente (photo 1) et conserve la forme de la roche dont elle est issue.

En briançonnais, le calcaire le plus utilisé pour fabriquer de la chaux est la " dolomie ladinienne " appelée " pierre bleue " (photo 2) par les chaufourniers.

Mise en présence d'eau, la chaux vive " foisonne " (photo 3) en dégageant beaucoup de chaleur. On obtient de la chaux éteinte. Selon la quantité d'eau que l'on ajoutée, on obtient de la chaux éteinte en poudre (photo 4) ou en pâte (photo 5).

Celle-ci est utilisée comme mortier (pour associer des pierres), comme enduit pour recouvrir des pierres ou comme badigeon. Elle est également utilisée en agriculture pour "amender" les sols ou pour désinfecter les semences.

Elle sert également à réaliser des fresques à la chaux (photo 6) selon un procédé complexe.

Selon la nature du calcaire, on obtient de la chaux " aérienne " (qui fait prise avec le dioxyde de carbone de l'air) ou de la chaux hydraulique qui fait prise à la fois avec l'eau et le dioxyde de carbone. Avec la " pierre bleue " du Briançonnais on obtient de la chaux  aérienne.

Pour les " pédagogues " la décomposition du calcaire peut être obtenue avec un chalumeau oxyacétylénique (photo 7).

Pour voir les vidéos sur la chaux :
<b>Vidéos SGMB</b>

5- chaux éteinte en pâte.

Cliquez pour agrandir l'image
   

6-fresques à la chaux

Cliquez pour agrandir l'image
"fours en fête" 2003.

7- fabrication de chaux vive

Cliquez pour agrandir l'image
...avec un chalumeau

Chaux aérienne, chaux hydraulique, ciment

* la chaux aérienne fait prise avec le gaz carbonique de l'air. Sa pénétration étant lente, la prise peut durer des années. A la surface de contact entre l'enduit à la chaux et l'air, une sorte de croûte se forme. Elle  est due à la reconstitution d'un calcaire à partir de la chaux par incorporation de gaz carbonique.
* le ciment fait prise avec l'eau.
* la chaux hydraulique fait prise en partie avec l'eau (durcissement immédiat) et en partie avec le gaz carbonique. Elle est obtenue en chauffant un calcaire argileux à 1.200°.

Les briançonnais fabriquaient de la chaux aérienne parce sa fabrication était économe en charbon (chauffage à 950° seulement).

du calcaire à la chaux...

...et de la chaux au calcaire.

1- chaux vive

Cliquez pour agrandir l'image
    

2- la "pierre bleue"

Cliquez pour agrandir l'image
(dolomie "ladinienne")

3- étapes du foisonnement de la chaux vive

Cliquez pour agrandir l'image
   

4- chaux éteinte en poudre

Cliquez pour agrandir l'image